BIOGRAPHIE

(Ne pas confondre avec Nadia Khouri, professeur de philosophie outre-Atlantique).

Nadia Khouri-Dagher est libanaise, reporter-ethnologue spécialisée sur les cultures populaires et la vie quotidienne. 

Elle est auteur et co-auteur d'une quinzaine d'ouvrages, scientifiques ou littéraires. Elle a reçu plusieurs récompenses et nominations à des prix littéraires, et certains de ses ouvrages ont fait l'objet de travaux universitaires.

Elle vit entre Paris et Marseille, a bourlingué (et continue !) dans une quarantaine de pays, et se débrouille dans 7 langues : français, anglais, arabe, espagnol, italien, allemand et brésilien.

Ses articles et reportages ont paru dans des magazines scientifiques, ainsi que dans plusieurs titres de la presse française et internationale. 

          - Revues scientifiques :

Revue Tiers-Monde, Esprit, Maghreb-Machrek, Annuaire d'Afrique du Nord/CNRS, Peuples méditerranéens, Cahiers de l’Orient, Economie et Humanisme,...

      - Presse française : 

Le Monde Diplomatique, Le Monde 2, Le Monde de l'Education, Jeune Afrique, RFI, Enfants du Monde (mensuel de l'Unicef), Label France (Ministère des Affaires Etrangères), Faim Développement Magazine (Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement", etc.

      - Presse internationale : 

El País (Espagne), Le Soir (Belgique), Süddeutsche Zeitung (Allemagne), Publico (Portugal), Tages Anzeiger (Suisse), Al Ahram (Egypte), El Watan (Algérie),…

Elle a notamment été journaliste plusieurs années à l'UNESCO, pour le mensuel SOURCES : reportages sur l'Education, la Science ou la Culture, dans divers pays du monde.  

 Elle a aussi créé le premier magazine féminin oriental en France : YASMINA, en 2002 (avec Michel de Breteuil, fondateur du groupe de presse AMINA). 

Musiques du monde : 

Les musiques sont la "bande originale" de la vie quotidienne en tous pays, exprimant le vécu et la sensibilité des peuples, leurs joies et leurs peines, ainsi que l'évolution des sociétés. Nadia K a commencé à écrire sur les musiques du monde pour le mensuel Sources de l'UNESCO, en 1999, interviewant des musicologues et chroniquant les musiques traditionnelles de la collection de disques de cet organisme des Nations Unies, qui défend les "Patrimoines immatériels" de tous pays. Une passion était née...

Collaborant aujourd'hui à divers médias sur les musiques du monde, son site musical - https://musiques-du-monde.com - présente par pays, d'Albanie à Zanzibar, un échantillon de ses chroniques et reportages musicaux. Elle est notamment collaboratrice régulière pour 

- afrik.com, site d'info sur l'Afrique, 2 millions de lecteurs par mois :    https://www.afrik.com/nadia-khouri-dagher  : musiques noires et métissées - Afrique, Amérique Latine & Caraïbes.

- BABelmed, 1er magazine du net sur les cultures méditerranéennes, basé à Rome : www.babelmed.net rubrique "Muzzika !" créée en 2007 : musiques de Méditerranée et du monde musulman.

 EN SAVOIR PLUS :  

Nadia Khouri-Dagher est née en Egypte dans une famille libanaise installée depuis le XIX° siècle, et est arrivée en France dans son enfance.

Diplômée de l'ESSEC, elle s'est formée à l'ethnologie et à la sociologie à l'EHESS (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales), dont elle est titulaire d'n doctorat en Socio-économie du développement. Elle a également étudié l'ethnologie sur le terrain, au Ghana, au sein d'un Masters in Arts in African Studies.

Pour sa thèse de doctorat, elle a réalisé une enquête de terrain de deux années, en immersion dans un quartier populaire, sur la vie quotidienne des familles les plus pauvres au Caire. Sa thèse a reçu les félicitations du jury.

Elle s'est également formée à l'INALCO (Institut des Langues Orientales - langue arabe), aux Etats-Unis (Arts Management, au sein du MBA de l'Université de Californie à Los Angeles), et a effectué son stage de fin d'études à Singapour.

Elle commence sa carrière comme chercheur en sciences sociales à l'Institut de Recherche pour le Développement (https://www.ird.fr, détachée trois ans au Caire, au CEDEJ (Centre d'Etudes et de Documentation Economiques et Juridiques, affilié au CNRS - http://cedej-eg.org).

A Tunis ensuite pendant 5 ans, puis à Paris, elle devient consultante auprès d'organismes internationaux tels l'Unesco ou l'Unicef : spécialiste des pays du Sud, elle effectue de nombreuses missions de terrain en Afrique et en Amérique Latine.

Pour l'UNESCO, elle réalise notamment l'exposition "VIVRE ENSEMBLE - Images d'une révolution démographique", présentée à la Conférence des Nations Unies sur la Population, au Caire en 1994. Abondamment relayée par les médias, le titre de cette exposition, né sous sa plume, va lancer le slogan "VIVRE ENSEMBLE", aujourd'hui largement popularisé dans le langage politique et social. 

Elle se consacre aujourd'hui pleinement au reportage et à l'écriture. En 2013, elle crée sa maison d'édition, "Au coeur du Monde Éditions" ; ce nom est un hommage à Blaise Cendrars, l'une de ses figures d'inspiration, clin d'oeil au recueil de poèmes du voyageur-poète suisse . 

 ÉLÈVE D'IGNACY SACHS : 

Nadia Khouri-Dagher a effectué sa thèse de doctorat à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, sur la vie quotidienne des familles pauvres au Caire, sous la direction d'Ignacy Sachs, économiste de génie : il est le créateur du concept de "Développement durable". 

Ignacy Sachs lui communique sa passion de l'enquête de terrain, de l'intérêt pour les plus humbles, et pour l'étude du quotidien (qui ne sont tous trois qu'une même chose), et lui apprend la nécessité d'une approche multi-disciplinaire, croisant des lectures en histoire, sociologie, ethnologie, économie, mais aussi : romans et presse. "Un roman vaut mieux que mille rapports d'experts pour vous apprendre ce qui se passe dans un pays", avait-il coutume d'asséner, dans ses séminaires à l'EHESS...

Ignacy Sachs, économiste spécialiste des pays du Sud, a forgé le concept de "Développement durable" dans les années 70, d'abord sous le nom d' "Éco-développement". D'abord limité aux cercles étroits des spécialistes du développement, le "développement durable" est devenu après 40 ans un concept adopté par tous les pays et connu du grand public. Basé sur le trinôme Société/Nature/ Economie, il s'agit, dans les politiques publiques, de rechercher la justice sociale et l'équilibre environnemental, et non pas la seule croissance économique. 

MUSIQUES DU MONDE  : 

Passionnée de  toutes les musiques (classique, jazz, musiques du monde, opéra), violoncelliste amateur, Nadia Khouri-Dagher écrit aussi depuis 20 ans sur les musiques du monde, qui racontent le monde par ceux qui le vivent, paroles et musique, pleurs et joies. Notamment : 

- pour BABelmed.net, premier magazine du net sur les cultures de Méditerranée, basé à Rome : chronique "MUZZIKA", depuis 2007 :  http://www.babelmed.net/muzzika.html 

- elle collabore depuis 17 ans à afrik.com, premier quotidien d'info sur l'Afrique : http://www.afrik.com/nadia-khouri-dagher 

- elle anime depuis 2009 un blog sur les musiques du monde : LE MONDE EN MUSIQUES : https://musiques-du-monde.com 

OUVRAGES DE NADIA K 

  De poinçonneuse du métro à conseillère municipale - L'ascension professionnelle et politique d'une Antillaise combative et positive (avec Thérèse Athanase), Au coeur du monde Éditions, 2017 : 

3/4 de page dans "Le Parisien", et couverture par des TV antillaises.

Brassens au quotidien - Un homme simple parmi les siens (avec Mario Poletti) (Au coeur du monde Editions, 2013): 

N°1 des ventes d’ouvrages sur Brassens en 2014. 

Paris 15ème, le bonheur à ma porte(Au coeur du monde Éditions, 2013): 

Sélectionné par le Salon "Paris se livre", juin 2014. Premier "récit de voyage" consacré à un quartier de Paris, l'ouvrage reçoit un accueil enthousiaste du public et est vite épuisé. 

L’islam moderne. Des musulmans contre l’intégrisme (Hugo & Cie, 2009) : Nominé pour le Prix Méditerranée :

Fruit d'une enquête de terrain en Algérie, Maroc et Tunisie, le livre présentait pour la première fois au public les actions sur le terrain des sociétés civiles du Maghreb en lutte contre l'intégrisme, et recevait un  large écho des médias.

Hammam et Beaujolais (RFI/Zellige, 2008) : 160.000 lecteurs conquis, grâce à la diffusion en feuilleton sur www.afrik.com : http://www.afrik.com/l-apprentissage-de-nadia-khouri-dagher 

Et 2ème édition en Algérie (Editions Lazhari Labter, 2009).

Beyrouth au cœur (L’Harmattan, 1999, rééd. 2000) : Nominé pour le Prix France-Liban. 

Un pays pauvre. Voyage au Mali,(L’Harmattan, 1996, rééd. 1999) : Nominé pour le Grand Prix du Développement, de l’UNICEF, et le Prix Tropiques de l’Agence Française de Développement. 

Bleu Marine (sur la Tunisie) (La Nef-Tunis/L’Harmattan-Paris, 1992) : 300 exemplaires acquis par la Tunisie pour ses bibliothèques publiques et scolaires.

Food and Energy in Cairo : provisioning the poor (United Nations University, 1987) : Epuisé.

 OUVRAGES COLLECTIFS & SCIENTIFIQUES : 

- Le goût de Beyrouth, textes rassemblés par Soraya Khalidy, Mercure de France, 2003.

- Un monde nouveau, dir. F. Mayor, Odile Jacob, 1999. Traduction anglaise: The world ahead, Zed Books.

 Development, change, and gender in Cairo, collectif, Indiana University Press, 1996.

Etre marginal au Maghreb, dir. F. Colonna & Z. Daoud, CNRS, 1993.

Femmes et politiques alimentaires, dir. J. Bisilliat, ORSTOM, 1985.

 Politiques urbaines dans le monde arabe, dir. F. Métral, CNRS, 1984. 

TRAVAUX UNIVERSITAIRES REALISÉS SUR SES LIVRES : 

  - Sarah Briand, De Béryte à Beyrouth... Mosaïque d'une ville éternelle. Etude de ses descriptions du romantisme à nos jours, Maîtrise de Lettres modernes, Université Stendhal Grenoble 3, juin 2000.

  - Marine Gastinel, Dossier Littérature Monde sur "Hammam et Beaujolais" de Nadia Khouri-Dagher, Licence L3 Lettres modernes (sous la dir. de Lorine Grimault-Bost), Institut des Arts, Lettres et Histoire, Université Catholique de l'Ouest, Angers, Mai 2008. 

PRIX ET DISTINCTIONS : 

2005 : Nominée, Forum de la réussite des Français venus de loin, Assemblée Nationale, catégorie  Médias.

1996: Félicitations du Jury pour sa thèse de Doctorat sur la survie des plus pauvres au Caire.

1996 : Responsable du Prix Presse, Association des Femmes Journalistes, France.

1986 : Middle East Award, Population Council, USA.

1984 : Allocation Jeune Chercheur, Ministère de la Recherche Scientifique, France.

LES MÉDIAS EN PARLENT : 

BRASSENS AU QUOTIDIEN :  

«Son livre nous dévoile un Brassens malicieux, farceur, chaleureux», Paris-Match, 24 oct. 2013.

«Autant de bribes de vie qui, additionnées aux souvenirs de l’ami de 30 ans, disent beaucoup de l’homme caché derrière l’artiste», Sud-Ouest Dimanche, 17 nov. 2013.

«Un portrait intime et tendre de l’artiste», Le Télégramme, 14 nov 2013.

Brassens au quotidien dans les médias : http://khouridagher.afrikblog.com/archives/2016/02/17/33382192.html

 L'ISLAM MODERNE :                  

“Une enquête passionnante et vibrante” - Hubert Huertas, France Culture, 13 avril 2009. 

"Un livre édifiant" - Emmanuel Faux, Europe 1, 12 avril 2009.

“Un travail résolument engagé (...). A lire, relire et consulter”, Tel Quel (Maroc), 25 avril 2009.

 L'ISLAM MODERNE dans les médias : 

HAMMAM ET BEAUJOLAIS : 

“Un livre qui vous permet de décrire cette rencontre entre Orient et Occident. Un vent d’optimisme” - Sophie Larmoyer, Europe 1, 10 sept 2006   

"Le ton est léger, mais drôlatique. Jubilatoire" - Afrique Magazine 

«Attention: ce livre donne la banane!" - Tinka Kemptner, Teva.fr.   

BEYROUTH AU COEUR : 

"Ce texte vaut surtout par le tableau personnel, aigu, qu'il dresse de la situation libanaise présente avec ses 'nouvelles géographies humaines'" - Jean-Pierre Péroncel-Hugoz, Le Monde, 27 août 1999. 

"La journaliste-écrivain nous embarque en balade dans cette capitale libanaise à l'heure de sa reconstruction, avec un œil résolument moderne et critique" - Charlotte Poupon, ELLE, 13 septembre 1999.  

Beyrouth au coeur dans les médias : http://khouridagher.afrikblog.com/archives/2006/07/02/17320898.html 

INVITÉE DANS LES MÉDIAS : 

http://khouridagher.afrikblog.com/archives/2006/07/02/17320999.html